Manufactura 1528

Manufacturée au Locle par Julien Coudray 1518

Ce modèle joue à réinventer un classique : la « trois aiguilles », montre à remontage manuel indiquant l’heure, les minutes et les secondes. À ces indications s’ajoute une fonction rare : un indicateur de service. Dans un guichet discret situé à 12 heures, le dessin d’une goutte d’huile réalisé en or émaillé apparaîtra au bout de quatre années de fonctionnement, lorsque la montre devra subir un entretien. Entièrement repensé, le mouvement est doté d’un échappement exclusif – développé, réalisé et réglé en interne – dont la fréquence (28'800 alternances/heure) assure une grande précision. Chacune des pièces principales du mouvement a été usinée dans de l’or massif (de trois nuances différentes : or jaune, or rouge et or gris palladium) et dans du platine Pt 950 massif, matériau qui a fait l’objet d’un travail jusqu’à présent jamais réalisé dans le domaine horloger. Ces composants ont été ensuite décorés à la main. De même que les ponts visibles à travers le fond saphir, dont le motif, finement gravé à la main, s’inspire du répertoire des arts décoratifs de la Renaissance. Le motif du cadran est une interprétation moderne des horloges des clochers des églises Renaissance. Il a été réalisé en émail grand feu sur une base d’or champlevé avec contre-émail, technique exigeant une fusion de la poudre d’émail à plus de 800°C.