L'anglage main

Le métier d’angleur tient d’un véritable savoir-faire qui s’acquiert avec la pratique. Quand ils sortent de fabrication, les composants d’un mouvement sont bruts et doivent être travaillés à la main pour leur donner un aspect irréprochable. L’angleur se charge de cette opération. A l’aide d’outils spécifiques comme la lime ou le touret, petit tour généralement entraîné par un moteur, l’artisan va révéler la pièce en adoucissant ses arêtes, généralement avec un angle de 45 degrés suivi d'un polissage minutieux lors duquel on prendra soin de ne pas arrondir les coins rentrant et sortant dont la netteté est le signe d'un travail manuel.

< Métier précédent     Métier suivant >